Home Dialogue Sexe Un habitué des dial sexy témoigne des plaisirs du telrose

Un habitué des dial sexy témoigne des plaisirs du telrose

by DIAL SEXY
dial sexe torride avec salope au tel

Aujourd’hui nous allons vous partager le témoignage d’un utilisateur de notre téléphone rose qui finalement arrive parfaitement à exprimer nos valeurs et ce que nous pouvons vous apporter : « Timide de nature, je n’ai pas de grands succès avec les femmes et l’âge commence à se ressentir. Plutôt que d’être aigri, je préfère être acteur de ma destinée et j’ai essayé donc de toujours m’en sortir par moi-même. Je suis allé bien évidemment avant le tel rose sur internet pour essayer de trouver des libertines sur les tchat que nous connaissons tous. Un homme seul, ce n’est pas ce qu’il y a de plus sexy et franchement j’ai dû payer des sommes folles en abonnement pour essayer d’être partout sur ces tchats (le téléphone rose c’est limite gratuit à côté quand l’on voit les dépenses). Ensuite je me suis rendu compte que j’étais plutôt voyeur et donc me suis dirigé sur les cams : tout ce qui est chatroulette a été un véritable fiasco à part si l’on aime tomber sur des hommes qui se masturbent ou des vidéos enregistrées. En live show, les filles s’exécutent le plus doucement possible pour vous faire cracher « des jetons » et donc de l’argent par les fenêtres. Aucun site n’est réellement sérieux car ce n’est qu’un business pour eux et nous sommes les pigeons. Je peux comprendre que la fille a du se payer du matériel informatique et aménager sa maison, mais devoir en arriver à 150€ pour juste lui faire enlever sa culotte et se mettre un doigt je n’appelle pas cela de l’honnêteté. C’est un peu par hasard que je suis tombé sur votre site et j’avais en fait tapé au départ « soumission par téléphone ». Je n’avais pas songé que j’allais arriver sur du tel rose, je pensais tomber sur des amatrices et non des « animatrices ». J’ai trouvé un profil qui m’a plu : Laura, une belle rousse dominatrice. Je me suis dit que j’allais tenter le coup mais ne pas me faire avoir comme en live show et me suis dit que la séance de tel rose ne devra pas dépasser 5min. Finalement, j’ai découvert que le sexe par telephone c’est surtout une question de complémentarité : j’ai été très bien reçu et me mettre à l’aise n’est pas facile vu ma timidité. Laura m’a gentiment questionnée et n’est pas aller directement sur ce que j’aurais imaginé : c’état de la complicité. Elle m’a fait me livrer et j’ai pu retrouver une confiance en moi. Je pense que notre premier appel a duré 1H, très facilement. Nous nous appelons régulièrement et j’ai vraiment repris confiance : j’arrive enfin à pouvoir parler de sexe à une fille aussi charmante sans aucun complexe. Ce qui m’a étonné c’est qu’elle aussi se libre et de manière très spontanée et « sans chichi ». Vraiment, la baise au tel ce n’est pas ce que j’aurais imaginé. Si l’on me demandait aujourd’hui quel est ce type de relation que j’ai avec cette « animatrice » (je trouve le terme très réducteur et limite insultant, vous devriez changer cela sur votre site), je dirais que c’est ma complice de sexe, ma sexfriend à distance et ma confidente. Félicitez donc bien Laura de ma part car en téléphone rose c’est bien la meilleure et il ne s’agit plus uniquement de parler de sexe, c’est bien plus profond que cela comme relation… ».

A voir aussi